Témoignages

IMG_6601

 

Blogs de familles en échange:

Un échange qui va commencer en février 2016: Paul ( FR) et Reid ( CAN). Il s’agit du troisième échange de Paul.

Témoignages des parents et des enfants

PicCollage

Mail de la famille P- janvier 2016

Bonsoir Anne, Fabienne, Vanessa,

Nous avons quitté Paloma ce soir, ce fut un grand moment d’émotion pour tous. Juliette et Paloma ont vécu une très belle journée a l’école, toute la classe et quelques profs ont prépare une surprise pour elle pendant le cours et pour lui dire au revoir : goûter et cadeaux collectifs, pleurs de tous. Quelques copains sont même venus a l’aéroport pour lui dire au revoir ! Paloma s’est vraiment intégrė avec souplesse et gentillesse elle a été adoptée par tout le monde, quelle belle expérience.  Nous avons conscience de la chance que nous avons eu, les filles sont beaucoup plus que des sœurs après cette année passe ensemble et une belle amitié est née sous nos yeux. Paloma nous a laissé un témoignage émouvant en partant.

Merci a vous toutes pour nous avoir permis de bien vivre cet échange, nous sommes a votre disposition si vous avez besoin de nous sur Nantes. Bien sur on vous dit à bientôt nous sommes persuadés qu’un nouveau dossier de chez nous vous arrivera prochainement pour N. ou A. dans qq années. Juliette hésite pour le Canada mais a peut être déjà atteint la limite d’âge ? Si vous cherchez une famille en tous cas n’hésitez pas a nous contacter.

On vous embrasse mesdames, a très bientôt C. & J.

Mail d’une famille- août 2015 –

De : Nathalie

> Envoyé : samedi 29 août 2015 14:07

> À : Fabienne EFI

> Objet : Merci

> Bonjour Fabienne

> Nous avons retrouvé Gaspar le 16 Aout. Je n’ai pas eu le temps de t’écrire plus tôt car on est parti en vacances dans la foulée.

> Gaspar est revenu vraiment enchanté de son échange. Tina s’est beaucoup donnée pour lui et c’est vraiment très gentil de sa part.

> Il a bien grandi et muri et c’est un bonheur de le voir si bien.

> Nous te remercions infiniment d’avoir rendu cet échange possible.

> Nathalie

> PS : Zoé fait un échange avec l’Allemagne via une association qui fait juste de la mise en relation. Je mesure la différence avec EnFamille. La jeune Allemande Skype à tout bout de champs avec sa famille et a un peu le mal du pays, lit des livres en Allemand,… L’échange se passe bien, mais les règles partagées par les familles EnFamille aident vraiment bien !

Mail de la famille H.du 28/04/2014 – Echange Joseph et Léo (Allemagne)

Bonjour Fabienne,

Leo est reparti ce WE en Allemagne, après 4 mois dans l’ensemble très heureux ici. Il avait un peu le cafard de repartir en Allemagne… ce qui est bon signe d’une certaine manière par rapport à ce qu’il a vécu ici. Nous avons reçu de sa famille un message de remerciements, que je vous envoie, car un paragraphe est l’expression de leur reconnaissance pour « en famille ». Nous nous associons à cette reconnaissance, car nous sommes également sûrs que vous faites le maximum pour que chaque enfant soit dans une famille d’accueil où il va pouvoir s’épanouir.

Grand merci  à vous. La réussite de ces échanges, et l’épanouissement qu’il procure aux enfants, est le sens de votre travail, nous en sommes sûrs !

Bien amicalement

Régis

 

De : stephane B.

Envoyé : vendredi 11 juin 2010 10:02

À : info@enfamille.com

Objet : Echange: Pierre & Johannes

Bon courage a vous tous et merci encore pour toute votre action.

C’est vraiment quelque chose de très enrichissant que vous permettez à nos enfants de vivre, qui va bien au-delà du simple apprentissage de la langue. Même si bien évidemment cet apprentissage de la langue reste important, cet échange lui procure une ouverture d’esprit vraiment très importante, et qui me paraît de plus en plus nécessaire dans le contexte actuel de mondialisation.

Vous nous aviez expliqué lors d’un week-end rencontres cette notion d’ouverture et de connaissance, allant au-delà de l’apprentissage d’une nouvelle langue. Même si je l’avais entendu, je restais surtout convaincu de l’utilité en terme de niveau de langage.

Maintenant, je me rends compte en écoutant Pierre le dimanche au téléphone (et au regard de ce que Johannes a pu vivre chez nous auparavant) que les profits sont bien plus larges que le simple apprentissage d’une nouvelle langue. Cela constitue un des éléments mais n’est pas la seule finalité.

J’espère que ce petit témoignage vous donnera du courage dans votre travail.

Bravo encore et a bientôt.

Stéphane

 

Noémie (qui habite à Tours, Indre et Loire) a d’abord accueilli Christina (de Tübingen en Baden Württemberg) en septembre 2006. La sœur de Christina, Franziska, a commencé son échange en France en mars 2007, quelques jours après l’arrivée de Noémie en Allemagne. Merci Noémie (Naomi allemande) pour l’enthousiasme que tu as glissé dans ta lettre manuscrite. Bon séjour !

Lettre de Naomi Capian

Hallo Jacques Vive « En Famille »

Tu dis que l’on peut t’écrire même si tout va bien. Eh bien, c’est ce que je fais ! Mein Familie ist sehr sehr sehr sehr nett und gutt!! Das ist Vunderbar!! Je me plais beaucoup en Allemagne, c’est génial!! Les jeunes en Allemagne dessinent ça souvent !! L’école ist sehr sehr sehr sehr gut. Paulina et Franzizka sind des sœurs sehr genial ! Dommage que je puisse pas connaître Franziska un peu plus, mais elle aussi, elle va (j’en suis sure) dans une super famille avec une sœur française géniale. Elle aussi tout comme moi a beaucoup de chance !! J’espère à la fin de mon séjour pouvoir parler couramment allemand ! Bon pour résumer l’Allemagne ist sehr gut !!!! J’ai juste eu un petit coup de blues dans les 3 premiers jours parce que mes amies me manquaient mais c’est finit !! Merci beaucoup pour m’avoir donné la chance de faire l’échange « En famille »

Ich bin Glucklich !!! Danke schön

Naomi

 

Chère équipe d’En Famille,

Je suis très contente d’avoir pu faire un échange avec cette gentille famille. Ma correspondante est comme une vraie sœur, je m’entends très bien avec elle. Les autres sœurs et le petit frère sont aussi comme mes vrais sœurs et frères. C’est bien parce qu’en Allemagne je n’ai qu’un frère et pas de sœurs. Mes parents ici sont super. Avant cet échange je me disais que cela allait être très bizarre de manger à la cantine et de rester à l’école jusqu’à 17 heures l’après-midi. Mais ce n’est pas du tout bizarre, au contraire c’est rigolo. Et d’avoir un peu plus d’école, je ne le remarque même pas. Le deuxième jour j’ai trouvé mes premières amies. Elles m’ont beaucoup aidé, sans elles et ma famille d’accueil je n’aurais jamais pu réussir. La première semaine je comptais le nombre de jours qu’il me restait, puis je pensais que cela allait être très long. Mais maintenant je compte les jours qu’ils me restent et ils me semblent de plus en plus courts, cela me rend tristeL. Au moins Mathilde, ma correspondante va partir avec moi en Allemagne !

Surtout il faut que je vous parle de la cuisine Française qui est très bonne ! Quand je suis arrivée je n’aimais pas le poisson et les fruits de mer, maintenant j’adore tout ça, ainsi que le viande ! Je préfère la cuisine Française que l’Allemande ! Il y a aussi les mots français que j’adore dire comme : « et bah….. » ainsi que « oué »et « arrête » et enfin «voilà »!!

Maintenant je vais vous raconter mon séjour si vite passé… Je suis allée au Puy Du Fou où j’ai vu des spectacles de chevaliers, c’était très bien. Après la réunion de « En famille» nous sommes allés voir le château où habitait Léonard De Vinci. Durant les vacances de Toussaint nous sommes allés à Paris. Nous avons mangé dans la Tour Eiffel et j’ai vu toute la ville. Puis pour finir nous sommes allés à Disney Land Paris, c’était vraiment rigolo ! Revenus à Saumur (c’est la ville où j’habite pour les 6 mois), j’ai vu beaucoup de spectacles dans le joli théâtre de Saumur, ils étaient tous différents et très intéressant. J’ai aussi passé un bon Noël où j’ai été très gâtée ! Durant les vacances de Noël où tout le monde avait froid nous sommes allés nous baigner dans la mer Méditerranée à Djerba. Puis pendant les vacances de Février normalement nous devrions partir faire du ski en Andorre, j’en suis très contente !

Le temps est passé trop vite, je ne veux pas partir !!

Eva


 

Témoignage d’Emilie Pinvidic qui nous envoie ce mail le 21 novembre 2006.

Un grand Merci à En Famille !

Je suis partie en Irlande en 1992 et en Allemagne en 1995. Aujourd’hui je suis en dernière année en Ecole de Commerce à l’ESC Dijon. Après avoir expérimenté l’école primaire en Irlande et le collège en Allemagne, j’ai pu partir à Nottingham suivre des cours de finance lors de ma 2ème année à l’ESC. Je finis l’école dans un peu moins d’un mois maintenant. De Janvier à Septembre je m’apprête à faire un stage au centre Alsace Lorraine du Crédit Agricole à Strasbourg en tant qu’assistant analyste crédit. Mais là où je veux vous remercier, c’est que grâce à mon niveau d’anglais et d’allemand j’ai déjà signé mon CDI pour le mois de septembre 2007. Et oui je vais aller travailler en tant qu’auditeur dans l’un des quatre plus grands cabinets d’audit au monde : PricewaterhouseCoopers au Luxembourg. Je vais donc travailler avec des personnes de toutes nationalités et jongler entre le français, l’allemand et l’anglais.

Alors encore une fois : MERCI !!!!! Emilie


 

Voici ce qu’a rédigé Ian Blackwell, 11 ans, après avoir passé six mois en France et juste avant de repartir chez lui en Angleterre. Ian a fait le travail seul, et il ne connaissait pas le français avant de venir à Alençon (Orne).

Mon séjour en France. 1979.

Aujourd-hui je pars pour l’Angleterre, avec Mathias, Céline et une fille du Chevain va partir pour six mois comme moi, il y a aussi une autre fille française qui va partir en Angleterre. Nous partirons cette après-midi à deux heures, et on prend le bateau (Roscoff-Plymouth) à onze heures du soir et on arrive à six heures du matin en Angleterre. La famille Villard sont très gentile. J’ai vu toute la famille de Mme. Villard. Je suis allé en Espagne et juste au Portugal. La maison est belle et grande. Il y a un petit jardin où il y a des tomates et des salades. Il y a une petite chambre où Mathias et moi dorm. Il y a une salle d’attente pour les clients. Il y a aussi une grande salle de jeu. Le premier jour quand je suis arrivé je suis allé à l’école. Le première après midi j’ai dessiné. J’ai joué au foot ball et tennis à l’école. J’avait beaucoup de copains à l’école, tout le monde voulait m’ainviter chez eux. J’ai chousi cinq copain pour mon anniversaire, c’était difficile pour chousir. Le dernier jour d’école, nous sommes allés à un fôret. Nous sommes allés en Ardèche pour un mois. Il faisait très chaud. Tous les jours nous sommes allés dans une rivière pour se baigner. Nous sommes allés dans des grottes et nous sommes allés dans un musée d’Alphonse Daudet, ça a tombé bien, pars ce que le cahier de vacances que Mathias et moi a fait, était une histoire « le chèvre de M. Seguin ». Nous avons vu des dolmens et des capitelles (en Provençal). Mes parents sont venu le seize Août, c’était difficile pour parler l’anglais. Mes frères ont moquait de moi. Je voudrais rester juste aux noël. Quand je sera grand je veux faire des échanges, avec M. Pinault je vais le faire. Le français sera utile pour moi plus tard.


 

 

Témoignage de Pierre Bouchard.

Ma grande sœur a fait un échange en Angleterre, mon grand frère aussi. Je suis donc parti sans me poser de questions. Je savais a peine dire «hello», «yes» ou «no». Et plusieurs années après, c’est en anglais que me viennent encore certains mots ! ! ! Cet échange est une bonne chose. Je termine cette année mes études, et pendant ces 6 années, il n’y en a pas eu une sans que l’on me dise que j’avais un magnifique atout en poche. Que ce soit au niveau des examens internationaux (TOEIC …) ou au niveau des stages en entreprise (j’envisage de faire mon prochain stage en Irlande), cet échange est une bonne chose. Dans un raisonnement un peu terre à terre, on peut dire que cet échange offre trois principaux avantages : -On se fait de nouveaux amis (les liens persistent souvent longtemps avec la famille étrangère). -Cela fait une matière en moins à travailler à l’école. Où disons plus sérieusement, ça fait au moins une matière facile à travailler, et les autres langues viennent plus facilement aussi ! -Cela fait un ENORME avantage sur le CV. C’est donc plus facile de se vendre lors d’un entretien pour une école ou un travail. Merci à mes parents d’avoir fait ce paris fou dès leurs premiers enfants. Ma petite sœur (la 6ème) est actuellement en Allemagne, et la dernière partira aussi nous l’espérons, car cet échange est réellement une très bonne chose.

Pierre Bouchard, Echange en 1989 avec Richard Sandle, Stratford-upon-Avon. ( Paimpol France )


 

 

Témoignage d’Ulla Hoppe puis de sa « maman » française, Ulla est Allemande.

Je m’appelle Ulla Hoppe, et je suis en train de faire un échange avec les Gillot, à Chènevières sur Marne (France). C’était en septembre 2002, quand je suis arrivée en France, chez les Gillot. Mes parents, ma sœur et mon frère sont restés quelques jours avec moi et ma nouvelle famille, et on a visité Paris. Après, quand ils sont partis, on a joué au mini-golf et on est aller au parc Astérix. Au début, l’école c’ était dur : Le premier mois, je n’avais rien compris, même avec un an français à l’école en Allemagne. Le deuxième mois, j’ai commencé un peu à parler et à comprendre, et maintenant…, j’ai des très bonnes notes à l’ école. Ici, tous les mercredi, on fait du cheval. Maintenant, c’est ma dernière semaine. Le temps a passé trop vite, mais j’ai trouvé une très bonne copine, (Jennyfer, ma correspondante). L’année prochaine, je vais revenir pour les grandes vacances, pour faire de la voile avec les Gillot. C ’était une expérience fantastique pour moi, même si ce n’est pas encore fini, je dis déjà merci à en famille, et aussi un grand merci à : Jacques et l’équipe d’en famille et bien sûr à Sylvie et Alain.

Je dis à tous les enfants, qui veulent faire un échange ou à ceux qui ne sont pas encore sûrs : << C’est vraiment super de faire un échange avec « en famille » et si en famille me proposait une famille anglaise pour l’année prochaine, je ne crois pas que je dirais non ! >>

Ulla Hoppe, 12 ans (Allemagne)

Témoignage de la « maman » française d’Ulla Hoppe

Notre histoire est peut-être un peu différente dans la mesure où nous avons réalisé deux échanges pour nos deux enfants en même temps. Fin août 2002, Kévin, notre fils âgé de 13 ans, est parti vivre dans sa famille canadienne à Ottawa pour six mois afin de réaliser un échange avec Kyle. Trois jours après, arrivait Ulla une jeune fille allemande pour un échange avec notre fille Jennyfer (12 ans).

Kévin a pris l’avion seul et est parti heureux de découvrir un pays, un nouveau mode de vie, une nouvelle famille et surtout d’apprendre à bien parler leur langue. Il a été très bien accueilli et a découvert les dimensions d’un pays si différent. Le début a été un peu difficile surtout au collège où il lui était très difficile de comprendre. Sa première et unique lettre a été : « Ici, tout va bien mais j’ai un problème : Je ne comprend rien ! » Puis, il a pratiqué le hockey après avoir assisté à un match. Sa famille canadienne lui a donné la possibilité d’en faire. Il fait partie de la meilleure équipe de la poule qui s’apprête à terminer le championnat avec beaucoup d’espoir. Aujourd’hui, il est devenu un « pro » du hockey, très bien intégré dans l’équipe et a marqué son premier but. Il vit sur les patins deux à quatre heures par jour, dehors sur le canal ou en entraînement dans son club. Il est devenu un vrai canadien ! Au collège, sa moyenne générale est de 15 au premier trimestre et progresse encore. Au téléphone, lorsqu’il a le temps de parler, il nous a remercié et reconnaît la chance qu’En Famille Internationale lui a donnée. Un grand merci pour tous ceux qui travaillent pour réaliser ces échanges si enrichissants et constructifs sur le plan de la personnalité des enfants. Ils en reviendront plus confiants en eux-mêmes, fiers d’avoir relevé le défi et curieux de découvrir encore. Nous attendons nos deux garçons après le départ de nos deux filles pour une nouvelle aventure. Ulla et sa famille sont arrivées trois jours après le départ de Kévin et ont passé le week-end avec nous. Cette rencontre fut un plaisir, nous avons été heureux de leur faire découvrir Paris, le collège pour un rendez-vous avec le principal ainsi que le club d’équitation, Ulla étant passionnée de cheval comme Jennyfer. Toute sa famille est repartie un peu triste de quitter Ulla mais rassurée d’avoir une idée de son futur lieu de vie pour six mois. Jennyfer était en fin de sixième lors de la proposition de cet échange et apprenait l’anglais en première langue. Nous avons réfléchi et elle a décidé rapidement de changer de première langue en 5ème. Elle a de bons résultats, sans l’aide d’Ulla qui refuse aujourd’hui de parler allemand ! Ulla était une enfant très timide et cet échange relevait du défi pour elle. Puis le langage des signes et le jeu entre les deux filles se sont vite révélés comme un début de relation, sans parler de leur passion commune pour le cheval. Ulla suit aussi des cours de tennis. Au collège, elle recopiait les cours sur sa voisine sans comprendre et le soir nous l’aidions à déchiffrer. Petit à petit, Ulla a mieux compris, a commencé à parler, s’est intégrée dans sa classe différente de celle de Jennyfer et s’est fait d’autres amies. Ses résultats du premier trimestre sont bons, elle a même 10 de moyenne en français après quatre mois ! Nous avons voyagé pour lui faire découvrir nos côtes bretonnes, Carnac, Saint-Malo et le Mont-Saint-Michel, sans parler des visites de monuments à Paris qui, nous l’espérons, lui laisseront un bon souvenir. Elle repartira avec un CD de photos numériques qui mémoriseront tous les bons moments vécus ensemble. Aujourd’hui, à six semaines du retour, elle se sent chez nous comme chez elle et s’est épanouie d’une manière inespérée. Elle s’exprime très souvent et nous apprécions sa personnalité pleine d’humour et bien autonome. Nous sommes tous les quatre très heureux de vivre ensemble et la considérons comme notre fille. Pourtant, avant son arrivée, j’étais un peu inquiète de peur de ne pas être à la hauteur, de rencontrer des problèmes de communication et surtout d’adaptation. Et puis, en fin de compte tout s’est bien déroulé sans souci car c’est bien avec son coeur que l’on communique d’abord. Nous sommes confiants pour le départ de Jennyfer qui est très impatiente prenant contact avec la grande soeur et le petit frère d’Ulla. De plus, elle a apprécié de rencontrer ses parents. Ulla et Jennyfer sont inséparables !

Nous pensons bien renouveler les échanges les été prochains. Nous ne pouvons que remercier toute l’équipe d’En Famille Internationale qui nous a permis de vivre et penser autrement. Comme quoi tout est possible dans la mesure où on le désire vraiment. 1000 fois merci et a bientôt pour le récit de la suite de nos deux échanges. Tout s’est très bien déroulé grâce à votre dossier très complet est utile. Bravo pour votre travail.


 

 

Famille Gillot (Jennyfer) à Chennevières sur Marne

Témoignage d’une maman, au début d’un double échange. Tandis que Marie séjourne chez Molly, Samo (soeur de Molly) séjourne chez Géraldine (sœur de Marie).

« Certains d’entre vous ont de belles histoires à raconter… » Voici la notre: Arrivés en Californie avec Marie, 11 ans, nous sommes chaleureusement accueillies… Est-ce d’avoir précédemment tant correspondu par e.mail, téléphone, les photos… nous avons l’impression non pas de les rencontrer mais de les retrouver… Que penser du moment où nous découvrons un verre à la main que ce 24 août jour de notre arrivée nous fêtons ensemble, Hayley, Douglas Pierre par la pensée et moi notre 15eme anniversaire de mariage… ???

Je crois que cette coïncidence inouïe marque le début d’une très, très belle histoire entre nos deux familles… Je suis restée quatre jours, j’y ai vécu des moments très intenses qu’il serait trop long d’écrire, trop personnels aussi… Ce que je peux dire: c’est que tout est gravé dans ma mémoire… J’ai su tout de suite que Marie serait très heureuse dans cette famille… Mon enthousiasme mais aussi ma sérénité ainsi que les nombreuses photos que j’ai rapportées ont rassuré tous les proches ici… Je suis rentrée en France avec Samo (13 ans le 17/09). Sa maturité, sa résistance physique (30 heures pratiquement de chez elle à Sou lac sur Mer avec pas plus de 2 heures de sommeil,) son sourire, sa calme détermination m’ont impressionnée… Géraldine et Samo ont profité ensemble des derniers jours de plage… Entre elles, ça fonctionne bien… Maintenant au collège, je sais que Samo y a été bien accueillie par la Directrice, les élèves, les professeurs… Reste la difficulté de l’apprentissage de la langue… Le challenge est excitant! !! Nous avons de bonnes nouvelles de Marie et Molly. Voici Jacques le début incroyable de notre histoire… Merci de nous avoir réunis !

 


 

Articles de deux « sœurs » en échange : Coralie et Sinéad.

« Bonjour tous les enfants d’en famille, moi je m’appelle Sinéad et j’ai dix ans et demi. Je suis en train de faire un échange avec une fille qui s’appelle Corlay. Dans quelques jours je reviens en Irlande avec Corlay. Au début c’était difficile et je ne voulais pas partir, mais maintenant je n’ai pas non plus envie de revenir et laisser ma famille Française. J’ai une super famille et j’espère que tous les enfants qui partent maintenant aient une super Famille et qu’ils reviennent avec une autre langue ».

Sinéad 10 ans (Dublin/Irlande)

« L’arrivée, une copine, partager, jalousie et comme une grande sœur. Le 4 septembre 2001 Sinéad est arrivée à la maison. Elle était un peu timide et n’osait pas trop parler. Mais elle s’est vite habituée à nous. Sinéad est pour moi une véritable amie. Elle voulait tout le temps me faire plaisir et je l’aime beaucoup. Quand j’étais triste elle me consolait. Sinéad rend beaucoup service et elle nous rend heureux. Moi Coraly, j’ai toujours eu ma chambre pour moi avec mes jouets etc. Mais quand Sinéad est arrivée j’ai dû partager ma chambre, mes jouets. Au début c’était la pagaille, après cela a été mieux. Quand Sinéad est arrivé et aussi après, papa et maman n’ont pas osé la gronder (c’est normal! ) Cela a attiré des jalousies avec mon frère et mes sœurs: Audrey, Erwan et Diane. Cela va mieux maintenant et je comprends papa et maman. Pour Erwan et Diane, Sinéad a été leur grande sœur au cours des six mois. Ils l’aiment beaucoup ».

Coraly Bemard 10 ans (Nantes, France)